mardi 21 novembre 2017 - St Rufus

Musique

Un week-end à Garorock

Première édition de Garorock pour moi, 19ème pour les adeptes du festival.

Une arrivée le vendredi soir un peu tardive, l’accès est assez bien indiqué, le parking est rempli mais il reste quelques places. Je récupère mes affaires de camping et c’est parti pour 15 minutes de marche sous le soleil de Marmande. Sur le chemin, les rues se remplissent peu à peu et on commence à sentir un esprit festif s’installer.

JUNGLE

A la réception des "bracelets" une foule impressionnante et pourtant on m’indique que j’ai évité le pire. En effet, à cause d’un bug du système informatique les bénévoles ont dû improviser pour raccourcir les quelques heures d’attente que certains festivaliers ont subies. Enfin, après une demi-heure et quelques gouttes de sueur qui perlent sur mon front je me dirige en possession du nouveau bracelet électronique vers le camping. Une petite fouille à l’entrée du camping

(le verre et les couteaux étant interdits) et l'on me permet de continuer mon chemin, je bip pour la première fois mon bracelet avec un peu d’appréhension mais tout se passe pour le mieux.

Je trouve un petit emplacement pour mettre ma tente, je repère un peu les lieux (pour ne pas me perdre au retour) et je m’en vais donc en direction des concerts. Après 20 minutes de marche je dois remontrer patte blanche en possession de mon bracelet. Là, j’arrive devant les scènes un peu au fond mais c’est le jeu quand on arrive en retard et que 25.000 festivaliers sont déjà présents ce vendredi soir.

Enfin bon, je profite des différents concerts,... change de scène suivant mes affinités : Christine and the Queens, Die Antwoord, Vandal et beaucoup d’autres. Sans oublier d’aller boire une bière et de me rendre au snack où j’ai l’embarras de choix. Suite au conseil très avisé d’un de mes amis j’ai décidé de prendre "saucisse plus aligot" ce qui fut loin d’être une erreur. Bref un peu exténué je finis tranquillement ma soirée en allant au campement pour dormir.

Samedi matin, réveillé par le soleil chauffant ma tente et les discussions acharnées de quelques festivaliers, je me lève et fais un tour du camping. Ils ont tout prévus, des WC chimiques, des douches, des points d’eau, des mini-superettes, un point pour recharger les portables …

Vu la chaleur étouffante et le manque d’ombre sur les lieux, je décide de faire un petit tour de la ville de Marmande, qui juxtapose le festival. Les ruelles étroites offraient une protection solaire non négligeable dans un cadre des plus sympathiques.

ALT J

Cette fois-ci pas question d’arriver en retard, en fin d’après-midi je me dirige rapidement vers les scènes Fakear, Chinese Man, The Do, Alt-J, Siriusmodeselektor, Brodinski pour les amoureux de musique je n’ai pas grand-chose à ajouter à ça.

Des artistes d’exception qui savent jouer avec le public et mettre la foule en transe. Il y en a pour tous les goûts pop, rock, électro, hip-hop, techno et j’en passe. Surement la meilleure de toutes mes soirées en festival. Je finis par rentrer un peu tardivement et sur les rotules.

Dimanche matin, encore réveillé par cette écrasante chaleur, je décide de passer ma journée à flâner à la recherche de l’endroit le plus frais. Les activités proposées par Garorock tel que Garofoot ont l’air plutôt ludiques mais avec de telles températures on va tout droit à la déshydratation.

La journée passe assez vite et je me retrouve en fin d’après-midi devant les scènes. Là, encore une fois, des têtes d’affiche fabuleuses Angus & Julia Stone, Brigitte, Jungle, The Avener, Black Jersey. Et le festival pris fin sur un grand Paul Kalkbrenner.

Quelques problèmes avec les bracelets électroniques, mais c’est la première année donc on espère que c’est seulement le rodage. Des files d’attente partout où l’on va. Mais un week-end des plus festifs avec un retour aux sources avec une ambiance de convivialité et des concerts magiques.

Garorock, merci pour tout et à l’année prochaine pour fêter tes 20 ans !

par
mis à jour le

les réactions

Vous souhaitez réagir ? ajoutez votre commentaire !