samedi 18 novembre 2017 - Ste Aude

Expositions

"Vu du Front" - Représenter la Grande Guerre

"Vu du front" offre pour la première fois aux visiteurs un tableau d’ampleur des représentations de la guerre par ceux qui l’ont vécue.

du 15 octobre 2014 au 25 janvier 2015
Hôtel des Invalides - Paris

Pour clôturer la première année de commémoration de la Grande Guerre, la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine et le musée de l’Armée proposent une exposition qui s’intéresse à la manière dont les contemporains de la guerre ont vu, perçu et représenté le front entre le début et la fin du conflit.

Qu’ont vu les combattants de la Grande Guerre ?
Qu’en ont-ils montré, et pourquoi ?
Qu’ont rapporté de leurs missions au front les artistes engagés dans l’effort de mobilisation ?
Comment ces représentations ont-elles circulé vers l’arrière ?

Autant de questions qui mettent en évidence l’absence
d’une représentation unique du premier conflit mondial.

Supplément illustré du Petit Journal n°1146 (3 nov. 1912)

Tel est le propos de cette exposition qui met en regard les approches des différents fronts : le front occidental bien sûr mais aussi les fronts moins connus comme le front germano-russe, le front austro-italien, le front du
Proche-Orient, des Dardanelles et des Balkans.

Le parcours de la visite s’organise en 4 temps.

Section 1 : Voir la guerre avant 1914
Peinture, photographie ou presse illustrée ont ainsi contribué à construire des imaginaires de la guerre où l’héroïsme et le patriotisme militaire occupaient une place essentielle.

Jean-Louis Forain camouflant un canon (1914)

Section 2 : La confrontation avec la réalité de la guerre
A une guerre imaginée se substitue progressivement le conflit réel, tel que l’ont perçu des millions d’hommes
mobilisés. La découverte du combat, l’expérience du front, la violence inouïe du champ de bataille, l’apparition des tranchées conditionnent le regard.

Section 3 : Face à la guerre longue
Dans sa troisième partie, l’exposition met l’accent sur les images de cette guerre interminable où, à l’intensité des combats, vient s’ajouter un quotidien marqué par la vie dans les tranchées.

Attelage dans une explosion d'obus (1915)

Section 4 : Le retour du front
Enfin, dans la dernière partie, l’exposition s’attache à la façon dont les œuvres produites sont montrées à l’arrière prolongeant ainsi l’expérience du front.

Hôtel des Invalides
Musée de l'Armée
129 Rue de Grenelle
75007 PARIS
www.musee-armee.fr

par
publié le

les réactions

Vous souhaitez réagir ? ajoutez votre commentaire !