jeudi 23 novembre 2017 - St Clément

Expositions

Des objets du Titanic nous racontent...

35 objets remontés de l'épave confiés à la Cité de la Mer de Cherbourg, par RMS Titanic Inc.

Jusqu'au 15 novembre 2015

Ces pièces effectuent un retour à Cherbourg, là où le mythique paquebot fit escale le 10 avril 1912.

24 équipements du paquebot et 11 objets personnels enrichissent le parcours dans lequel, depuis 2012, les visiteurs voyagent à travers le temps et l’espace.

Pendant toute cette période, cette collection trouve naturellement sa place au cœur de l’exposition permanente "Titanic, retour à Cherbourg".

11 objets personnels : Une paire de chaussettes en soie blanche, un collier porte-bonheur, un pot de dentifrice,… nous laissent imaginer la vie de riches voyageurs insouciants ou de simples émigrants espérant une vie meilleure.

Ruban à mesurer de Franz Pulbaum

C’est précisément l’itinéraire de Franz Pulbaum qui est dévoilé aux visiteurs de La Cité de la Mer, avec 7 objets extraits de son bagage remonté lors d’une plongée en 1993. Émigrant allemand installé aux Etats-Unis, ce jeune homme travaillait comme chef mécanicien au sein d’un parc d’attractions de New York. De passage en France pour installer au Luna Park parisien un manège très populaire, il embarque à Cherbourg le 10 avril 1912 pour regagner New York et disparaît dans le naufrage à l’âge de 27 ans.

La vaisselle de 1re, 2e et 3e classes exposée évoque l’esthétisme de l’époque qui participait au faste et au confort des grands transatlantiques : l’art de la table mais aussi l’art culinaire inspiré par de grands chefs français comme Auguste Escoffier.

Tasse salle à manger 3e classe - White Star Line

À l’origine des plus grands hôtels de luxe à terre, il est le premier à proposer des restaurants prestigieux sous l’enseigne "Ritz Carlton Restaurant" à bord des transatlantiques.
La White Star Line applique ses préceptes novateurs à bord du Titanic en proposant chaque jour à tous ses passagers le dressage, l’accompagnement des plats et les recettes à la façon Escoffier.
Les équipements de cabines ou d’espaces collectifs témoignent du soin pris par les concepteurs du Titanic pour élaborer le plus confortable et le plus moderne paquebot de l’époque.

Casserole à bain-marie - entreprise Dehilerin

Une casserole à bain-marie est frappée du nom et du lieu de sa fabrication : la société familiale Dehillerin, située à Paris. Grâce à la venue de cet objet à La Cité de la Mer et au travail de recherche de l’équipe muséographique, les dirigeants de Dehillerin, apprennent qu’ils ont fourni des ustensiles de cuisine pour le Titanic il y a plus de 100 ans !
_______________
le 10 avril 1912 le Titanic quitte Southampton pour Cherbourg lors de son voyage inaugural. Le confort et l’innovation à bord sont inégalés, toutes classes confondues, tant au niveau des cabines personnelles que dans les espaces communs. Les décors somptueux et les équipements modernes contribuent à construire la légende du Titanic : un paquebot d’exception.

Les objets présentés dans l’exposition en sont les témoins.

Pour de plus amples informations quant à cette exposition temporaire et aux autres visites, rendez-vous sur www.citedelamer.com

par
mis à jour le

les réactions

Vous souhaitez réagir ? ajoutez votre commentaire !