samedi 18 novembre 2017 - Ste Aude

Expositions

Exposition "Bêtes d'Afiches"

100 ans d'affiches mettant en vedette nos amies les bêtes

Jusqu'au 3 janvier 2016
à la Maison de la Vache qui Rit
(Lons-le-Saunier, Jura)

Dans le monde de la pub, quand on ne sait plus quoi faire pour promouvoir un produit, on fait appel à un animal.

Certains affichistes pensent que leurs attitudes ridicules et leurs grimaces comiques sont des gages de succès dans la composition d’une affiche. "("Comical Animal Posters", The Poster, août 1899, p. 167, traduction de l’auteur).

Mais les animaux sont beaucoup plus que cela. Ils ont valeur de symboles et sont d’extraordinaires véhicules d’émotions. Ils permettent d’aborder des tabous ou de faire passer des messages délicats. Et ils nous rapprochent de la nature.

En phase avec une préoccupation publique grandissante pour l’environnement, les agences de communication exploitent la sympathie pour le monde animal.

Les campagnes de Coca Cola qui, depuis les années 1990, mettent en scène des ours polaires blancs, celles de Telus, Fido, Bell et Porter au Canada, de la RATP et d’Orangina en France surfent sur cet engouement.

L'exposition est présentée en 10 sections
- L'affiche médium publicitaire à la fin du XIXe siècle
- Les peluches et les contes de notre enfance
- Noblesse d'origine et versions drolatiques modernes
- Drapeaux, armoiries, oriflammes... animaliers
- Du nom à l'image, de l'image au nom
- De l'idée à l'image
- Un symbole universel
- Comme chien et chat
- De drôles d'animaux
- De drôles d'oiseaux

L’affiche devient un médium publicitaire important dès la fin du XIXe siècle. Dans certains cas, pour crédibiliser et valoriser des produits de consommation courante, les affichistes décident de faire appel à un aigle ou à un lion, des animaux qui, depuis l’Antiquité et le Moyen Age, symbolisent la puissance royale. Ou bien comme en France, ce sont des animaux de la vie domestique : chats, chiens, coqs, oies,... qui contribuent au réalisme des scènes illustrées.

Et après la Seconde Guerre mondiale, on assiste à une éclosion d'animaux rieurs et amusants dans les affiches européennes, car on a besoin de croire en la bonté naturelle des bêtes pour changer des atrocités vécues...

Un animal peut aussi être choisi pour donner son nom à un produit (chocolats Poulain, laines du Pingouin,...). Et dans d'autres cas le produit et le nom deviennent de véritables emblèmes de marques (les chevaux de Ferrari et Porsche, le lion de la Metro Goldwyn Mayer et de Peugeot, le crocodile de Lacoste, ...)

L’introduction du monde animalier dans la publicité a permis aux affichistes d’ouvrir de nouvelles pistes de création et de laisser libre cours à leur imagination en jouant ainsi sur la surprise et l'humour.

Et très vite apparaissent des affiches qui jouent plutôt sur le potentiel amusant des traits de caractère prêtés aux différents animaux. Les agences de publicité ont découvert qu’attirer le sourire du passant peut faire vendre.

Constituée à partir d'une cinquantaine d'affiches publicitaires originales, cette exposition révèle la créativité et l'inventivité des illustrateurs et affichistes du début du 20ème siècle à nos jours.

"Bêtes d'Affiches" met ainsi en scène une faune hétéroclite qui souligne la tradition amusante et continue consistant à utiliser les animaux pour promouvoir une marque. Du puissant lion au mouton si doux en passant par une vache souriante rouge, nos amies les bêtes y symbolisent des traits de caractère très humains, de manière souvent humoristique, transmettant une image positive des produits qu’ils mettent en lumière.

www.lamaisondelavachequirit.com

---> Retrouvez l'info dans l'Agenda Bêtes d'Affiches

Commissaire de l'exposition :
Marc H. Choko

La Maison de la Vache qui Rit
39000 Lons-le-Saunier

par
publié le

les réactions

Vous souhaitez réagir ? ajoutez votre commentaire !