jeudi 30 mars 2017 - St Amédée

Expositions

Exposition sur le café : "Café In"

au MuCEM (Marseille)

du 26 octobre 2016 au 23 janvier 2017

L’imaginaire contemporain du café est tout entier enraciné, organisé autour du bien-être individuel et collectif des hommes.

Les vertus de cette boisson, médicinale d’abord puis dégustative et conviviale ensuite, l’ont finalement emporté sur toutes formes de procès, en particulier religieux.

En quelques siècles, le café est certes devenu une gigantesque économie mais il s’est surtout imposé comme un rituel anthropologique au sens le plus étymologique du terme.

Puisque Léon-Paul Fargue affirme que "le café est l’institution la plus solide de France" comment expliquer que son objet soit si méconnu, son histoire si négligée, ses vertus si peu célébrées ? Il y a là un mystère que l’exposition "Café In" tente de lever, mais aussi la surprise de découvrir au sein de la dite "institution" un matériau scientifique, anthropologique, esthétique et économique que bien peu de rubiacées peuvent révéler.

De la baie à la tasse c’est l’histoire, la géographie, l’économie, l’environnement, la consommation, la publicité et l’esthétique du café qui se mêlent et s’emmêlent dans un vaste et même univers.

Il s’agit in fine de transformer le visiteur/consommateur de café en spectateur éclairé d’une histoire qu’il soupçonnait peu et dont il vient de comprendre qu’elle lui est familière.

PARCOURS DE L’EXPOSITION

5 séquences permettent de restituer l’univers du café :
Une légende de l’humanité
Cette séquence accueille le visiteur par une macro photographie en noir et blanc d’un plan de caféier et fait se confronter des références à caractère historique : textes, gravures, objets… avec l’intervention d’artistes contemporains comme Isabelle Vicherat et son installation vidéo "Numen".

Une histoire de cités
Cette séquence circulaire enveloppe en quelque sorte l’exposition en illustrant l’imaginaire anthropologique du café. D’Aden à New York en remontant par La Mecque, Le Caire, Constantinople, Venise, Marseille, Vienne, Paris, Londres puis en s’en retournant à Sao Paulo ou à Cuba, le visiteur se laissera guider par les atmosphères des terrasses de café ou celles de ses intérieurs et enseignes, mais aussi par l’installation d’objets à proximité ou d’œuvres incrustées.

Une question de qualité
Où prennent racine les multiples variétés de café ? Comment sont-elles traitées, sélectionnées, exploitées, distribuées ?
Qui sont les acteurs de cette chaîne mondialisée où cohabitent des planteurs, des agronomes, des torréfacteurs, des industriels et des artisans ?
Cette séquence vous fera voyager, sur fond de photos réalisées par les artistes Reza, Sebastiao Salgado et Eric Bonnier, dans l’univers de la botanique, de la génétique, de l’agronomie et de la transformation industrielle et manuelle du café.

Une logique de marché
Il s’agira, à travers une gigantesque mappemonde conçue comme un mur vidéo de plus de 180°, animé par le studio Gobi à Marseille, de comprendre les enjeux économiques du café comme seconde production mondiale après le pétrole.

Affaire de convivialité
Cette dernière séquence clôt l’exposition autour de la consommation du café comme pratique sociale ayant donné lieu à l’invention d’une typologie architecturale, le Café, en évolution constante au fil du temps, à l’image des fragments de mobilier du célèbre café de l’Ami Butte à Paris (1910-1930), désormais classé objet du Patrimoine, conservé par le Mucem, et qui sera reconstitué ici pour la première fois.

Et retrouvez d'autres animations durant cette exposition : Le grand week-end festif avec une conférence-concert, la course des garçons de café, des projections cinéma, une Université populaire du café, une installation photographique de Margot Lancon, une exposition à la CCI de Marseille "du café aux cafés de Marseille", des visites guidées, des visites-jeu familles/enfants et des ateliers...

www.mucem.org
____________

LE CAFÉ… MAIS ENCORE ?

Pour en savoir un peu plus...
– Plus de 2 milliards de tasses de café sont bues chaque jour dans le monde
– Les premières maisons de café apparaissent en 1430 à La Mecque
- Au XVIIIème siècle, les médecins anglais et allemands s’étaient emparé des qualités miraculeuses du café pour guérir la goutte ou les empoisonnements
- Il existe 25 millions d’exploitations de café dans le monde
- Tous les continents produisent du café à l’exception de l’Europe
- Seconde production en terme d’échanges commerciaux après le pétrole, le café représente un enjeu économique majeur pour 70 pays
- En utilisant le marc de café, une fibre textile a été créée et ses propriétés sont stupéfiantes : contrôle des odeurs, protection contre les UV et séchage rapide... et des ingénieurs australiens ont trouvé un moyen pour transformer le marc de café en matériau de construction routière... des innovations à suivre !
- Le Vietnam opère la meilleure percée sur le marché du café concernant la catégorie du Robusta.
En 1990 : 84 000 tonnes de café sont vendus
En 2002 : 850 000 tonnes.

- 120 millions de personnes vivent du café dans le monde
- La consommation mondiale de café augmente de 2.5% par an depuis 2011.
1998-2000 : 6,7 millions de tonnes (111 millions de sacs)
2014 : 9 millions de tonnes (150.2 millions de sacs)
2016 : Elle se stabilise au-dessus de 7 millions de tonnes.

– En 1960 : 600.000 bistrots débitent en France et en 2015 : 35.000 seulement sont encore en activité.

par
publié le

les réactions

Vous souhaitez réagir ? ajoutez votre commentaire !