samedi 23 septembre 2017 - St Constant

Expositions

"Les Jours Sans" au CHRD Lyon (69)

Alimentation et pénurie en temps de guerre

Comment faire vivre sa famille quand la nourriture vient à manquer ?

Depuis le 13 avril 2017 et jusqu'au 28 janvier 2018
au Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon

De 1939 à 1949, les Français furent soumis à un système organisé de restrictions alimentaires qui devait profondément marquer les mémoires et les comportements face à la nourriture.

Pour les contemporains un souvenir domine : la faim, le manque, la privation. Un vécu qui résonne encore, et de multiples façons, au sein des familles et de l’inconscient collectif.

Affiche  dans les magasins

L’exposition "Les Jours Sans" opère une plongée dans le quotidien des Français durant et après la Seconde Guerre mondiale et traite différentes problématiques :
- Comment faire face non seulement aux drames et tragédies de la guerre, à l’humiliation de la défaite mais aussi aux pénuries de toutes sortes, aux prélèvements massifs de l’occupant, à la désorganisation de l’économie dans un pays qui vient à manquer de tout ?
- Quelles furent les stratégies de survie ?
- Quels furent les comportements ?
- Quels furent les effets, réels et symboliques, de la privation de nourriture à l’échelle d’une société ?

Mesure de 1/4 litre de lait et carte de lait (1940)

Dès le début du conflit, des cartes d’alimentation sont mises en place pour répartir au mieux les denrées. Au fil des mois, la plupart des produits sont soumis aux restrictions et les ménagères, qui passent en moyenne quatre heures par jour en 1942 dans les files d’attente, sont confrontées aux étals presque vides des commerçants.

Face aux pénuries de toutes natures, aux prélèvements massifs de l’occupant, à la désorganisation de l’économie, les inégalités sont nombreuses et la population diversement touchée : selon que l’on soit
riche ou pauvre, que l’on ait ou non accès au marché noir, que l’on ait ou non de la famille à la campagne, etc.

L’exposition opère un focus sur Lyon, ville refuge pendant la guerre où la question du ravitaillement devient rapidement problématique en raison de l’augmentation de sa population.

Un parcours thématique, fluide et linéaire, s'appuyant sur un jeu de cimaises "à trous" pour évoquer les coupons et tickets manquant sur les cartes d'approvisionnement.
- Organiser la pénurie : un système d'une grande complexité
- Accéder à la nourriture : inflation et produits de substitution
- Déjouer la pénurie : marché rose, gris et noir.
- Parer aux difficultés : le rôle central des femmes
- Se ravitailler : enjeu et propagande
- Subir la malnutrition : une famine lente
- Rêver la nourriture : l'alimentation dans les lieux de privation

L’expérience de visite permet tout à la fois d’acquérir des connaissances historiques sur le sujet, traité dans toutes ses composantes, et de solliciter la mémoire individuelle et familiale des visiteurs.

L’effet d’immersion est facilité par la mise à disposition d’une documentation iconographique, complétée par des dispositifs sonores et audiovisuels.

Une programmation culturelle accompagne cette exposition : conférences, tables rondes, lectures, performances artistiques, concerts, visites guidées, ateliers jeune public, projections cinéma,...

www.chrd.lyon.fr

par
publié le

les réactions

Vous souhaitez réagir ? ajoutez votre commentaire !