lundi 20 novembre 2017 - St Edmond

Expositions

RMS TITANIC – Classes tous risques

Exposition prolongée jusqu'au 29 septembre !

Le pavillon 8 de Paris expo (Porte de Versailles) accueille jusqu'au dimanche 15 septembre prochain une exposition d'envergure présentant divers objets et documents relatant cette extraordinaire mais aussi bouleversante aventure à la fois technologique et humaine.

Que pensons-nous n'avoir jamais lu, vu ou entendu à propos de ce paquebot de légende ?
Depuis un siècle, cette tragédie hante nos consciences. Les superlatifs ne manquent pas, que ça soit sur l'exploit technologique de par sa conception et le gigantisme de ce majestueux bateau en cette triste nuit du 14 au 15 avril 1912.

L'exposition présente près de 280 objets (placés dans des vitrines scellées afin d'être garant de respecter les 21° constants pour la conservation) sauvés des fonds marins par la société RMS TITANIC, seule société habilitée à effectuer des fouilles dans la zone de naufrage et ainsi les remonter à la surface. En 1994, cette société s'est vue octroyer les droits de "sauveteurs en possession" par la Cour Fédérale des États-Unis ; ce droit lui confère l'exclusivité des visites de l'épave ainsi que la conservation des objets récupérés sur le site. Depuis 1987, elle a mené 8 expéditions de recherche et de récupération, plus de 5.500 objets de toute sorte (de services en porcelaine des restaurants à une partie de la coque pesant près de 17 tonnes) ont ainsi pu être remontés.

L'expédition la plus récente a eu lieu au cours de l'été 2010 et fut, au point de vue technologique comme scientifique, la plus aboutie et la plus pointue jusqu'alors effectuée sur le site où repose le TITANIC. Composée d'archéologues, d'océanographes et de scientifiques, notamment avec la collaboration du Woods Hole Oceanographic Institution (centre privé à but non lucratif d'enseignement et de recherche dans tous les domaines des sciences et de l'ingénierie marines) et de l'Institut Waitt (exploration des océans & expéditions sous-marines), afin de prendre de nouvelles mesures et environ 128.600 clichés.

La position géographique de l'épave du TITANIC a été déterminée par le Dr Robert Ballard et Jean-Louis Michel dans le cadre d'une expédition franco-américaine le 1er septembre 1985 à 01h05 – à 1.550 km au nord-est de New-York / 730 km au sud-est des côtes de Terre-Neuve, et à 3,800 km sous le niveau de la mer où la pression est de 420 kg par centimètre carré.

Le TITANIC mesurait 269 m de long pour 28 m de large, son poids était de 46.329 tonnes. A son bord, il pouvait accueillir 1.316 passagers : 325 en 1ère classe, 285 en 2ème classe et 706 en 3ème classe. Lors de son voyage inaugural, l'équipage recensait 885 personnes selon trois départements : le Pont (66 pers.), le Moteur (325 pers.) et l'Avitaillement (préposés aux passagers / 431 pers.). Les membres de l'orchestre du navire, composés de 8 personnes, étaient employés par une société privée, ce qui ne leur a pas permis de monter à bord d'un canot de sauvetage car n'étant pas considérés comme "passagers".

Le navire a été conçu par Thomas Andrews pour la White Star Line et sa construction établie sur les chantiers navals Harland & Wolff durant trois ans (de la quille posée à sa mise en service). Il était équipé de 3 hélices en bronze d'un poids total de 92 tonnes et possédait quatre cheminées, trois d'entre elles afin de permettre l'évacuation des fumées des 159 fourneaux alimentés quotidiennement par 850 tonnes de charbon (au total, les cales du TITANIC en renfermaient 5.892 tonnes) – la quatrième cheminée avait été ajoutée afin d'harmoniser le bâtiment et le rendre encore plus majestueux.

Un billet de première classe sur le TITANIC était de 2.500 dollars (soit environ 57.200 $ au cours actuel) ; le tarif de ce que l'on considère comme les chambres les plus chères ou suites devait être aux alentours de 4.500 $ (103.000 $ au cours actuel). Quant aux passagers de la 3ème classe, ils devaient débourser 40 $ (915 $ au cours actuel) au prix de sacrifices pour un nouveau départ sur le continent américain, et se retrouvaient dans des chambres pouvant parfois accueillir jusqu'à dix personnes. Les hommes et les femmes étant séparés, les familles ont dû faire la traversée dans des chambres différentes.

Les conditions d'hygiène pour les passagers de cette 3ème classe n'offraient pas tous les avantages des 2nd et 1ère classe classe, seulement deux baignoires pour les 706 passagers qui la composaient (un bain par semaine et par personne était autorisé). Seule la partie avant du pont du TITANIC leur était réservée pour la promenade, la partie arrière étant dévolue aux passagers de la 2nd classe ; de ce fait, les uns comme les autres avaient davantage de chance de prendre place à bord d'un canot de sauvetage car plus facile d'accès.
Initialement, le TITANIC devait posséder 32 canots de sauvetage mais le choix définitif passa au nombre de 16 canots – minimal requis par la législation britannique à l'époque. Dans les premiers instants du drame qui allait se conclure en à peine 2 h 40 mn, les passagers ne pouvaient penser que le TITANIC était sur le point de sombrer dans les eaux glacées, scellant leur destin tragique. Seules 19 personnes ont embarqué dans le premier canot de sauvetage, alors que chacun d'entre eux peut en accueillir 65. Ce soir là, sous un ciel étonnamment parcellé d'étoiles scintillantes ; les personnes flottant et se débattant dans l'Océan Atlantique Nord dont la température avoisinait les -2°C, simplement vêtus et munis vainement d'un gilet de sauvetage ont succombé à une hypothermie, les autres ayant supposément été victimes d'une crise cardiaque.

La White Star Line n'a pas été jugée responsable du naufrage du TITANIC car la Chambre de Commerce a craint que cela puisse donner lieu à des poursuites judiciaires. Poursuites judiciaires qui auraient été néfastes pour les finances de la compagnie ainsi que pour ce que représentait l'industrie navale britannique, en faveur de compagnies françaises ou allemandes.
______
TITANIC L'Exposition - jusqu'au 15 septembre 2013
Cette exposition révèle et nous permet d'entrevoir ce qui est considéré, parfois de façon excessive, comme un mythe, avec toutes les interprétations que cela implique (arrogance de nos sociétés face aux éléments, hyper-industrialisation, schémas des classes sociales...). L'immersion est totale à certains endroits, un soin particulier a été pris pour la conception des couloirs des 1ère et 3ème classe ainsi que pour l'élaboration des vitrines, nous permettant d'observer avec une certaine émotion ces objets, témoins de cette tragédie.
Audioguides en français et anglais : des textes énoncés par une quinzaine de comédiens vous narre l'histoire du TITANIC à travers témoignages et anecdotes - 45 à 50 minutes d'illustration sonore.
www.titanic-expo.com

PARIS EXPO
Porte de Versailles
75015 PARIS

par
mis à jour le

les réactions

Vous souhaitez réagir ? ajoutez votre commentaire !