mercredi 22 novembre 2017 - Ste Cécile

Expositions

Présentation de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1793

Un document de retour dans sa patrie d'origine.

14 juillet 2013... présentation inédite et exceptionnelle de l'ébauche de la "Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1793" rédigée par Charles-Gilbert ROMME.

A l'occasion de l’acquisition et du rapatriement en France de l’ébauche de la "Déclaration des Droits de l’homme et du Citoyen de 1793", le Musée des lettres et manuscrits ouvrira gratuitement ses portes le dimanche 14 juillet.

En ce jour de fête nationale - uniquement - ce manuscrit exceptionnel*, dont on avait perdu la trace, pourra être ainsi vu de tous.

Les visiteurs pourront également se pencher sur l'un des trésors de la collection du Musée : Le Testament politique de Louis XVI, dernier Roi de France de droit divin...
________

Extraits de l'ébauche de

*Acquis le 7 juin dernier lors d'une vente aux enchères à Los Angeles par Aristophil, ce manuscrit d'une grande valeur historique, disparu depuis de nombreuses années, et dont personne n'avait entendu parlé..., retrouve son pays d'origine !

Le manuscrit exposé consiste en une mise au propre de l’ébauche élaborée le 15 février 1793 par une commission de 6 membres. Le document est amplement recouvert d’annotations autographes de Charles-Gilbert Romme qui commente, précise, développe, corrige certains articles en vue de la présentation d’un texte discuté par l’Assemblée Constituante du 17 au 22 avril 1793.
Cette ébauche reprend en grande partie les droits politiques et garanties juridiques de l’homme déjà présents dans la très célèbre Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen accepté par le Roi le 5 octobre 1789 tout en leur donnant un contenu démocratique et social plus précis. Elle reconnaît ainsi toute une série de droits économiques et sociaux tels que le droit au travail et aux secours publics, le droit à l’instruction et introduit la droit à l’insurrection face à l’oppression, reconnaît et protège le droit de propriété et la liberté économique.
Adopté à l’unanimité le 29 mai, le texte sera une nouvelle fois modifié puis définitivement adopté le 24 juin 1793. À la suite des émeutes populaires dites Journées de Prairial, Charles-Gilbert Romme, révolutionnaire modéré et sincère, fut condamné à mort le 17 juin 1795. Il se suicida avant de monter dans la charrette qui le menait à la guillotine.

Musée des Lettres et Manuscrits
222 Bld Saint-Germain
75007 PARIS
www.museedeslettres.fr

par
mis à jour le

les réactions

Vous souhaitez réagir ? ajoutez votre commentaire !