mercredi 22 novembre 2017 - Ste Cécile

Expositions

Lyon, centre du monde !

Retour sur l'exposition internationale urbaine de 1914...

du 21 novembre 2013 au 27 avril 2014 - Gadagne Musées

L'Exposition de 1914 est exceptionnelle de modernité et ouvre les portes de Lyon sur le XXe siècle. Elle affirme l'ambition européenne de la métropole et de son premier magistrat, Édouard Herriot. Il ne s'agit plus d'une exposition universelle mais d'une exposition internationale urbaine qui pose pour la première fois en France, les enjeux urbains, sociaux, économiques et industriels du XXe siècle.

Comment concilier progrès techniques et bien-être social et environnemental ?

Cette Exposition s’étend sur la surface impressionnante de 75 hectares dans le quartier de la Mouche, jusqu’alors peu investi, au sud de la ville et à l’extrémité de la Presqu’île de Perrache.
L’Exposition a une vraie vocation internationale avec plus de 17.000 m² dédiés aux pavillons des Nations étrangères et une vraie ambition universelle : 17.232 entreprises y présentent leurs activités économiques et industrielles.

Le projet est porté par quatre hommes, Édouard Herriot, sénateur-maire de Lyon, futur Président du Conseil et ministre, l’architecte urbaniste Tony Garnier, le médecin et hygiéniste Jules Courmont et le vice-Président de la Chambre de commerce de Lyon, Louis Pradel.

Autour du Grand Hall, fleuron de la cité moderne, 60 pavillons !
Il est décidé d’installer l’Exposition au sein et autour des futurs abattoirs dont la construction est confiée depuis 1906 à Tony Garnier. Ce Grand Hall, symbole à la fois de la modernité architecturale et de l’hygiénisme, devient emblématique de l’Exposition internationale urbaine.

Autour des industries et des entreprises, l’accent "hygiéniste" est mis sur les hôpitaux, le traitement des eaux, la santé publique, la protection de l’enfance, la lutte contre les maladies...
Le tourisme, la gastronomie, l'alimentation et le patrimoine sont également représentés. Côté arts, l'exposition est remarquable (mobilier national, soireries lyonnaises, céramique, arts décoratifs, peintres modernes, ...). Une importante section d'horticulture est intégrée au village alpin.

Le pavillon colonial, l'exposition rétrospective de la conquête de l'Algérie et le village Sénégalais sont rassemblés dans l'Exposition coloniale.

Le 3 août 1914, la guerre éclate et perturbe le bon déroulement de l’Exposition. Cependant, ses portes restent ouvertes en dépit de la fermeture des pavillons allemands et autrichiens et de la saisine des biens ennemis.
Alors que la guerre sévit dans toute, l’Europe, l’Exposition ferme ses portes le 11 novembre 1914 ; le Grand Hall devient une usine d’armement pour les besoins du front.

_________

Il y a 100 ans !!

L'exposition présente des images d'archives : les affiches publicitaires, le plan général de l'exposition, les billets d'entrée…

D'autre part, sont aussi exposés des objets souvenirs de l'époque, des cartes postales, des sculptures et tableaux des artistes lyonnais, des soieries lyonnaises d'une grande modernité.

Une reconstitution monumentale du Grand Hall plonge ensuite le visiteur dans l'industrie du début du 20e. Le Grand Hall - conçu dès 1906 par Tony Garnier - est un édifice de 210 de long, 80m de large pour une surface de 16.800 m². Il est formé d’une audacieuse charpente métallique qui culmine à 21,20m de haut, exempte de supports intermédiaires, libérant ainsi la totalité de la surface et du volume.

La part belle est aussi faite à l'horticulture -secteur prospère de l'économie lyonnaise- avec la présentation de la "rose de Mme Herriot", épouse du maire de Lyon.

Enfin, un film 3D permet de parcourir les allées de l'exposition de 1914 en une dizaine de minutes pour ainsi appréhender l'exposition en grandeur nature - et en couleurs !

Parcours de l'exposition :
- Les Affiches de 1914
- Qui sont les organisateurs ?
- Les modèles et précédents de l’Exposition de 1914 donnant une dimension européenne à l'exposition
- Une exposition à la vielle de la première guerre mondiale
- 75 hectares dédiés à l’Exposition
- Le Grand hall Tony Garnier
- Les machines, l’industrie lourde, les transports,...
- Le pavillon des Soies et des Soieries
- L’horticulture au cœur de la cité
- Le village alpin, une reconstitution à visée touristique, pédagogique et hygiéniste
- Les pavillons des nations étrangères
- Patrimoine, Beaux-arts et Arts décoratifs

GADAGNE MUSEES
1 place du Petit Collège
69005 LYON
www.gadagne.musees.lyon.fr

par
mis à jour le

les réactions

Vous souhaitez réagir ? ajoutez votre commentaire !