samedi 25 novembre 2017 - Ste Catherine

Expositions

Henri Le Sidaner (1862-1939)

Première rétrospective en Europe

Et 4 expositions dans le Nord de la France

Après le Japon (Museum of Modern Art, Saitama, en 2011-2012), l’Europe met à l’honneur l’un de ses plus grands artistes oubliés.

Le Nord de la France accueille la première grande rétrospective de l’artiste français Henri Le Sidaner (1862-1939). Après une étape à Laren (Pays-Bas), au Singer Museum, c’est au total plus de 200 œuvres de l’artiste qui seront présentées dans 4 villes du Nord de la France.

Quatre expositions pour une rétrospective exceptionnelle

Quatre musées du Nord se partageront donc différents aspects du travail de l’artiste pour fournir une rétrospective riche à l’image de l’oeuvre foisonnante de l’artiste et l’occasion pour le public de découvrir différents aspects de son travail.

Henri Le Sidaner - La Piazzetta Venise

- Le Musée de Cambrai abordera le thème du foyer dans les œuvres de la maturité (du 15 mars au 8 juin 2014)

- la Maison Départementale du Port d’Etaples présentera les voyages d’étude effectués par le peintre de 1892 à 1925 (du 21 mars au 22 juin 2014)

- le Musée du Touquet-Paris-Plage axera sa présentation sur les amitiés artistiques nouées par le peintre et leurs influences (du 5 avril au 28 septembre 2014)

- Tandis que le Musée des Beaux-Arts de Dunkerque exposera les années d’apprentissage, les débuts de la production de l’artiste (du 17 mai au 28 septembre 2014)

Henri Le Sidaner - Clair matin - Quimperlé

Ces expositions bénéficieront de prêts exceptionnels provenant en majorité de collections particulières, et de musées prestigieux tels que le Musée d’Orsay, le Musée Marmottan Monet, le Groeninge Museum à Bruges, etc.
_______________
Henri Le Sidaner (1862-1939)
Si l’artiste expérimente les grands mouvements artistiques initiés par ses contemporains, il s’en détourne assez rapidement. Rejetant la formation qu’il reçoit à l’École des Beaux-Arts dans l’atelier d’Alexandre Cabanel, il choisit la pratique du paysage pour développer un style plus personnel.

Henri Le Sidaner - Nemours

Dès 1882, l'artiste se partage entre Etaples-sur-Mer et Paris. Sous le charme du site et à la recherche d’espaces vierges, il fait du port de pêche son atelier d’été. Il étend ses voyages d’étude à l’étranger, à partir de 1891, avec Bruxelles. Il voyage beaucoup en Hollande, en Belgique et en Italie. Il séjourne dans un grand nombre de villes à l’étranger et en France. Ces voyages sont pour lui une véritable source d’inspiration, tant par les sujets qu’ils lui inspirent, que par sa personnalité d’artiste qu’ils façonnent. Son oeuvre s’enrichit, influencée aussi par les rencontres qu’il fait et les amitiés qu’il lie avec d’autres artistes, parmi lesquels Rodin, Henri Martin, Ernest Laurent, Henri Duhem, Eugène Chigot ou encore Claude Monet.

Commissariat scientifique Yann Farinaux-Le Sidaner et Michèle Moyne-Charlet
Commissariat général Michèle Moyne et Véronique Andrault

par
publié le

les réactions

Vous souhaitez réagir ? ajoutez votre commentaire !