lundi 20 novembre 2017 - St Edmond

Visites

La Chapelle Saint-Thomas à Aizier (Eure)

Derniers vestiges visibles d'une léproserie médiévale.

La Chapelle Saint-Thomas, seule léproserie médiévale fouillée intégralement en France, accueille les visiteurs pour une visite unique hors des sentiers battus.

Plus qu’une simple balade, c’est une vraie expérience à part entière, qui est faite pour ressentir à la fois ludique et émotionnel, le parcours d’interprétation, d’une durée de 45 minutes, fait prendre conscience de ce que pouvait être la vie d’un lépreux au Moyen Âge, en tournant les crécelles ou en faisant sonner la cloche du "Grand Départ".
__________

la léproserie d’Aizier a été édifiée par les moines de l’abbaye de Fécamp afin d’y accueillir les lépreux. Elle restera en service jusqu’au XVème siècle avant d’être utilisée comme prieuré à partir du XVIème siècle.

Le site émerge de terre en 1981, suite à des travaux de terrassement et de déboisement qui seront suivis quelques années plus tard, en 1984, d’une première série de fouilles archéologiques.

Au total, ce sont 13 campagnes de fouille qui auront lieu et qui conduiront à l’étude intégrale du site : situation, organisation du lieu, bâtiments de la léproserie, cimetière et circulation.

La léproserie Saint-Thomas d’Aizier dispose de vestiges rares et uniques d’un grand intérêt, étant l’une des seules à être fouillée intégralement en France et en Europe. Alors que l’on comptait 300 sites de ce type en usage au Moyen Age en Normandie et près de 19.000 en Europe.

le site reste aujourd’hui chargé d’émotion et est toujours un lieu de recueillement. Il demeure enraciné dans la mémoire collective locale.
la Chapelle Saint-Thomas offre aux visiteurs une expérience de visite unique, leur proposant de ressentir, et de mettre leurs pas dans ceux des lépreux.

Afin de vivre pleinement cette immersion, des aménagements ont été réalisés.

• Le parcours est ponctué par 8 défends qui s’imposaient
aux lépreux, matérialisés par des dalles en métal gravées qui se dressent verticalement.
• En plusieurs endroits, le visiteur peut actionner une crécelle, marquant par le son le lieu. Comme un lépreux, le visiteur signale son arrivée.

En marge de ce parcours initiatique, se trouvent des espaces d’informations plus denses, exprimés par des totems, lieux de communication sur l’histoire du site, les fouilles archéologiques, les découvertes etc.

Faites un noeud... Faites un voeu !
La Chapelle Saint-Thomas est un lieu qui parvient à rester vivant, notamment par la coutume des branches d’arbres nouées. Cette tradition, très ancienne et probablement antérieure à la fondation de la léproserie (on parle d’origine celtique), consiste à nouer une branche d’arbre à proximité de la chapelle.
Si le nœud tient et que la branche repousse au-delà, le vœu est exaucé. Cette tradition est aujourd’hui toujours vivace.
______________

à mi-chemin entre Rouen et le Havre, la chapelle Saint-Thomas est située à 800 mètres du cœur du village d’Aizier (Eure), à 5 km de l’autoroute A13 (sortie n°26 Bourneville).
Accès libre toute l’année.
Visite guidée pour les groupes sur réservation.
Sentier de découverte.
Site accessible aux personnes à mobilité réduite.
+ d'infos www.tourisme-quillebeuf.com
ou www.pnr-seine-normande.com

par
mis à jour le

les réactions

Vous souhaitez réagir ? ajoutez votre commentaire !