vendredi 24 novembre 2017 - Ste Flora

Musées

Réouverture du Musée Plantin-Moretus à Anvers (B)

Christophe Plantin, un imprimeur visionnaire

400 ans d'impression de livres et d'histoires...

Le Musée Plantin-Moretus nouvelle mouture a réouvert ses portes le 30 septembre dernier.

Profitez en pour le découvrir ou le redécouvrir !

Outre un bâtiment neuf avec salle de lecture et dépôt, vous y découvrirez la nouvelle présentation permanente de sa collection.

Encore plus d’ambiance et d’activités passionnantes dans ce musée classé au Patrimoine mondial de l’Humanité !

Vous serez plongé dans l’histoire exceptionnelle de Christophe Plantin le visionnaire et de sa belle-famille les Moretus.

Faites appel à tous vos sens. Sentez l’odeur du bois, de l’encre et de la "sagesse".

Imprégnez-vous du silence du jardin intérieur, du craquement des parquets en bois et de l’activité des plus anciennes presses d’imprimerie au monde.

Christophe Plantin, un imprimeur visionnaire
L’éditeur visionnaire Christophe Plantin (1514/1520-1589) vous attend au rez-de-chaussée de sa maison. Plantin, un Français originaire de Touraine, s’établit à Anvers vers 1550. Sa maison d’édition va devenir une multinationale, avec des filiales à Leyde et Paris. Vous découvrirez un homme de talent, fondateur d’une dynastie d’imprimeurs, éditeur, directeur d’entreprise, négociant et imprimeur d’ouvrages essentiels.

Il était un pionnier de la conception graphique en créant un nouveau marché pour les livres illustrés de subtiles gravures sur cuivre, en introduisant une grande variété de caractères typographiques français, dont la police d'écriture Garamond (aujourd'hui disponible sur tous les ordinateurs).

Et son petit-fils Balthasar développe avec son ami d'enfance Pierre-Paul RUBENS, la mise en page du livre baroque.

Ses principales réalisations au premier étage
Le premier étage est consacré à la maison d’édition avec laquelle Plantin et ses successeurs donnèrent à Anvers une envergure internationale.

10 grands ouvrages de sa production vous révèlent l’influence de cette maison d’éditions anversoise sur l’épanouissement de l’humanité.
Véritables best-sellers ayant marqué l'histoire de leur empreinte, comme les cartes d'Ortelius et les ouvrages mathématiques de Stevin.
Ce n’est donc pas un hasard si les archives du musée figurent au Patrimoine mondial.

Abraham Ortelius (1579)

La présentation des principales réalisation de l'imprimerie se décline selon 4 thèmes : Langue - Sciences - Religion - Homme & Société.

Un nouveau dépôt et une nouvelle salle de lecture
La maison de Plantin a été le premier musée au monde à être classé par l’UNESCO au Patrimoine mondial de l’Humanité.
C’était en 2005 et cette reconnaissance a donné lieu à un concours d’architecture pour la conception d’un nouveau dépôt et d’une nouvelle salle de lecture, qui a finalement été confiée au bureau NoAarchitecten.

Une nouvelle façade
Le créateur de la façade en bois du nouveau bâtiment, l’artiste Benoît Van Innis, s’est inspiré des bacs à lettres (les casses) dans lesquels étaient conservés autrefois les caractères d’imprimerie.
Son concept évoque en même temps le style architectural des façades néo-renaissance sur la Heilige Geeststraat.

Le réagencement du musée permet de présenter régulièrement de nouvelles pièces de sa riche collection. Les expositions disposent de davantage d’espace et les installations pour les groupes et les écoles ont été améliorées.

Des courts-métrages, des extraits sonores et une salle où vous pouvez tester vos talents d’imprimeur : jamais la maison et la famille Plantin-Moretus n’ont été aussi vivantes !

Faites la connaissance de l'éditeur le plus important des Pays-Bas, de sa famille, de ses amis et de leurs réalisations...

www.museumplantinmoretus.be/fr

par
publié le

les réactions

Vous souhaitez réagir ? ajoutez votre commentaire !