lundi 20 novembre 2017 - St Edmond

France 3

Le Grand Tour (épisode 11)

Saint-Louis du Sénégal, Canton, Pondichéry : l'héritage des comptoirs français.

Mercredi 28 mai 2014 à 20h45 sur France 3

Un film de 120 mn proposé par Patrick de Carolis

Sous l’impulsion de Louis XIV, Jean-Baptiste Colbert fonde en 1664 la première compagnie de commerce maritime française. Ses bateaux s’élancent de Port-Louis, son port d'attache, situé au sud de la Bretagne.
Dotée de grands privilèges, la Compagnie installe des établissements de commerce dans de lointaines contrées.

Le voyage débute à Saint-Louis du Sénégal.
A leur arrivée, les marins français doivent affronter les eaux dangereuses de l’embouchure du fleuve Sénégal. Une fois à terre, ils découvrent des traditions, comme celle des griots, gardiens de la mémoire du pays.
Très vite, les Français tombent sous le charme de femmes autochtones, les "signares". Ils célèbrent avec elles des "mariages à la mode du pays". Nous pénétrerons dans les plus belles maisons de commerce qu’elles ont fait construire : un héritage extraordinaire, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le Grand Tour vous emmènera également sur l’île de Gorée, dans la "maison des esclaves", l’un des symboles de la traite des Noirs.
Le voyage au Sénégal s’achève à Dakar sur une rencontre exceptionnelle avec le sculpteur Ousmane Sow. Il nous fera découvrir son futur musée puis dans sa maison à Dakar et nous livrera les secrets de ses immenses statues.

Le Grand Tour embarque pour la Chine, en direction du mythique comptoir de Canton.
A l’époque, les Chinois sont les seuls à savoir réaliser une porcelaine extrêmement raffinée. Vous découvrirez comment, au XVIIIe siècle, un Français va dévoiler à l’Europe les secrets de sa fabrication.
Le Grand Tour vous fait aussi découvrir un petit havre de paix au cœur de cette immense cité : l'île de Shamian. Elle est encore imprégnée des présences française et britannique. En effet, suite à la seconde guerre de l’opium, l’empire du Milieu est obligé de leur céder cette concession. Les marchands chinois qui commercent avec les Occidentaux s’installent dans le quartier Liwan. Ils se font construire de belles demeures dans un genre bien particulier : le style Xiguan. Les plus riches négociants chinois font ériger des ensembles architecturaux uniques, comme l’Académie Chen.
Vous verrez l’édifice bouddhiste le plus vénéré de la ville, le mystérieux temple des Six Banians, avec ses 1000 bouddhas sculptés.

Dernière étape dans le sillage des anciens comptoirs français : Pondichéry, en Inde.
Dans les pas du gouverneur Joseph-François Dupleix, découvrez cette ville, vitrine de la puissance de la Compagnie française des Indes. Les traces de la présence française y sont encore visibles, dans l’architecture comme dans l’art de vivre. On y pratique d’ailleurs un jeu qui peut paraître étonnant à Pondichéry : la pétanque.
Dupleix favorise l’installation d’un grand nombre d’artisans, et notamment de tisserands. Les magnifiques étoffes qu’ils fabriquent feront la fortune de la Compagnie.
La Compagnie française des Indes va aussi s’intéresser aux bois précieux. Nous irons dans l’une des dernières forêts de bois de santal du pays. Au temple de Villianur, vous verrez qu’une fois transformé en pâte, ce bois devient un symbole religieux.
Fruit de deux cultures, Pondichéry reste une ville à part dans le paysage indien.

www.france3.fr

Produit par
ANAPROD
avec la participation de
France Télévisions

par
publié le

les réactions

Vous souhaitez réagir ? ajoutez votre commentaire !