mardi 21 novembre 2017 - St Rufus

France 5

CULTE arrive mi septembre sur France 5

Cette série de 4 x 52' de Serge July sera un des temps forts de la rentrée sur France 5

Autrefois réservée à une élite, la culture est aujourd’hui une industrie puissante, mondialisée, massive.

De best-seller en blockbuster, de nombreuses créations font désormais partie de l’imaginaire collectif. Elles sont devenues "culte".

La série documentaire "Culte !" raconte le destin de quatre productions fondatrices de cette culture populaire de masse : Mario Bros. et les jeux vidéo, le premier concert outdoor de Johnny Hallyday et les concerts géants, les sérigraphies Marilyn d’Andy Warhol et le pop art, Dallas et les séries télévisées.

www.france5.fr
______________
*Ordre de diffusion non défini

TÉLÉ : LA LOI DES SÉRIES
En 1978, CBS diffuse le premier épisode de "Dallas". Jusqu’à son arrêt en 1991, 357 épisodes de cette série seront regardés par des centaines de millions de téléspectateurs à travers 97 pays. Par son style, ses innovations et ses produits dérivés, "Dallas" marque ainsi un tournant décisif dans l’histoire des séries télévisées.
Aujourd’hui, des croque-morts de "Six Feet Under" aux survivants de "Lost", en passant par les flics de "The Wire" et les robots de "Real Humans", les séries télévisées américaines sont les blockbusters du petit écran. C’est une déferlante mondiale qui secoue la télévision traditionnelle, remet en cause jusqu’à la façon de la regarder et menace même la suprématie du cinéma hollywoodien.

ART : L’OR DU POP
En 1962, après la mort de Marilyn Monroe, Andy Warhol se met à peindre des dizaines de portraits de l’actrice à partir d’une même photographie noir et blanc, qu’il reproduit en de nombreux exemplaires grâce au procédé de la sérigraphie. Artiste prolifique et total, le premier sans doute à avoir compris l’importance des médias et de la communication dans notre société. En affirmant que le pop art était destiné à tout le monde, il a élargi les territoires de l’art jusqu’à ce que celui-ci soit diffusé partout, au musée, dans la rue, sur des posters et jusque sur les vêtements et les objets de la vie quotidienne. Dans le même temps, il a fait exploser le marché de l’art, ses œuvres atteignant après sa mort des cotes exceptionnelles, jusqu’ici peu égalées. Enfin, de Jean-Michel Basquiat et Keith Haring à Jeff Koons, Damien Hirst et Takashi Murakami, il a inspiré et nourri toute une lignée d’artistes contemporains à la frontière de l’art et du commerce, et qui sont devenus de véritables stars, de véritables marques.

JEU VIDEO : LE DIXIÈME ART
Créé en 1983 par la firme japonaise Nintendo, le jeu vidéo "Mario Bros." s’est vendu à plus de 200 millions d’exemplaires à travers le monde sous ses multiples déclinaisons. Les aventures de Mario, le petit plombier des égouts de New York, continuent de séduire par leur simplicité et leur qualité technique.
Longtemps cantonné aux adolescents, le jeu vidéo est aujourd’hui un loisir de masse. Chaque année, des milliers de jeux sont lancés, pour tous les âges et tous les goûts, sur consoles, ordinateurs, tablettes, ou smartphones, toujours à la pointe de la technologie. En quarante ans à peine, le jeu vidéo est devenu l’industrie culturelle N°1 au monde, devant le cinéma. Un secteur économique entier est né de rien, avec ses multinationales et ses start-up, et ses nouveaux métiers. Chaque année, des blockbusters battent des records, sans écraser un secteur indépendant toujours plus vivant. Le jeu vidéo a créé ses héros, ses genres, ses artistes, et même son patrimoine. Malgré les polémiques sur sa violence ou son utilisation abusive, le jeu vidéo trouve même des usages sérieux. De plus, il a développé un univers créatif et esthétique dont l’influence sur le cinéma, la publicité ou le graphisme est incontestable. Aujourd’hui, le jeu vidéo est un art autant qu’une industrie.

CONCERTS : LES DIEUX DES STADES
Le 22 juin 1963, à l’initiative d’Europe n°1 et de "Salut les copains", Johnny Hallyday et la génération "yéyé" réunissent 250.000 fans pour un concert place de la Nation à Paris. Une première mondiale aussi mouvementée qu’inattendue. Le 28 août suivant, Bob Dylan et Joan Baez chantent leurs "protest songs" devant plus de 200.000 personnes qui manifestent à Washington en faveur des droits civiques. Depuis, du rock à la pop et du rap à la techno, la musique a constitué le principal vecteur d’expression de la jeunesse, l’étendard de ses révoltes et de ses aspirations. Les chanteurs et musiciens sont devenus les nouvelles stars, ils ont investi pour leurs concerts des espaces toujours plus grands, notamment les stades, capables de contenir des publics de plus en plus nombreux, et transgénérationnels. Crise du disque aidant, le concert live est devenu le moteur de l’industrie musicale. De festival pop-rock en fête techno, des stades, des plages, des places, des prés ont été réquisitionnés et aménagés pour accueillir des shows de plus en plus spectaculaires, qui prennent souvent l’allure de grandes messes païennes et commerciales.

Format : 4 x 52'

Auteurs :
Serge JULY
& Antoine de GAUDEMAR

Réalisateur :
Daniel Albin
Production : FOLAMOUR avec la participation de France Télévisions

par
publié le

les réactions

Vous souhaitez réagir ? ajoutez votre commentaire !