lundi 27 mars 2017 - St Habib

France 5

Le Monde en Face : "Le Prix du Rêve Américain"

Mardi 1er novembre 2016 sur France 5

Programmation spéciale Elections Américaines

à 20h45 : "Le Prix du Rêve Américain"
documentaire d'Hélène Eckmann (52 mn)

La première puissance mondiale semble avoir renoué avec la croissance, mais à quel prix ?
En partant à la rencontre des laissés-pour-compte du rêve américain, ce documentaire, diffusé à l’occasion de l’élection présidentielle, dévoile les conséquences méconnues de la crise aux États-Unis.

C’est l’histoire d’une formidable reprise économique. Huit ans après la crise qui a secoué la planète, le spectre de la récession semble s’être définitivement éloigné des États-Unis. Et les chiffres le prouvent. Plus de 9 millions d’emplois ont été créés et le chômage ne dépasse pas les 5 %. La première puissance mondiale est à nouveau sur les rails de la croissance.

Emplois sous-rémunérés et précarité
Seulement, derrière cette success story se cache une réalité beaucoup moins reluisante. Ces dernières années, les petits boulots se sont multipliés, entraînant des salariés dans des situations intenables.

C'est le cas de Germania : "Bien sûr, il y a du travail, mais c’est tellement mal payé que vous êtes obligé d’avoir un deuxième emploi. Je pourrais même en avoir un troisième, mais là je ne dormirais plus du tout." Récemment séparée du père de ses trois enfants, la jeune femme de 25 ans a déménagé en Floride pour se donner toutes les chances de réussir. Rémunérée 8 € de l’heure, la nuit, chez le géant du fast-food, deuxième employeur du pays, elle enchaîne vaillamment le matin dans une autre grande enseigne. Entre les deux, il lui reste une à deux heures de sommeil. De retour au motel bon marché où elle loge, faute de pouvoir payer la caution nécessaire à la location d’un appartement, elle a à peine le temps de s’occuper de ses enfants, avant de repartir...

Des millions d’Américains qui doivent cumuler les journées de travail pour essayer d’échapper à la pauvreté. Les emplois sous-rémunérés ont plongé dans la précarité près d’un salarié sur deux.

La classe moyenne fait lentement mais sûrement place à ce qu’on appelle les working poor. Une famille sur trois serait concernée ! Pour s’en sortir, ces travailleurs se déplacent vers les villes les plus prospères.

Comme Joe, 39 ans, un Californien qui a emmené femme et enfants à Seattle. Ouvrier dans le bâtiment, il se lève à 4h30 du matin et fait près de deux heures de trajet uniquement dans l’espoir d’être embauché à la journée : "Un réfugié économique, voilà ce que je suis devenu . Depuis la récession, les gens s’adaptent, bougent et vont là où il y a de l’argent. Au moins, ici, j’ai une chance, un peu plus de chance."

En attendant des jours meilleurs, il vit sur le parking d’une église dans un camp de tentes, comme tant d’autres dont les maigres salaires leur interdisent l’accès à une habitation convenable.
_________________________________________

LE DEBAT du "Monde en face" (20 mn)
avec Marina Carrère d'Encausse et en plateau :
- Nicole Bacharan, politologue
- Axel Krause, correspondant à Paris du Transatlantic magazine,
- François Clemenceau, rédacteur en chef du service international du JDD, auteur de Hillary Clinton de A à Z.
___________

à 21h55 : Etats-Unis, le nouvel apartheid
documentaire de Romain Icard (52)
Cinquante ans après les luttes pour les droits civiques menées, notamment, par Martin Luther King, tout semble avoir changé aux États-Unis.
Aux yeux du monde, l’élection de Barack Obama est la démonstration parfaite d’une mixité réussie. Mais, à bien y regarder, la ségrégation, pourtant interdite par la loi, fait son retour partout en Amérique.

par
publié le

les réactions

Vous souhaitez réagir ? ajoutez votre commentaire !