dimanche 20 août 2017 - St Bernard

France 5

Enquête de santé : MALADIE DE LYME : épidémie ou psychose ?

Mardi 30 mai 2017 à 20h50 sur France 5

Magazine présenté par : Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes
avec la participation de Benoît Thevenet

Transmise par les tiques et longtemps considérée comme rare, la maladie de Lyme est aujourd’hui en pleine expansion, au point que certains spécialistes parlent même d’épidémie.

Marina Carrère d'Encausse, Michel Cymes et Benoît Thevenet proposent une enquête sur cette affection, aussi méconnue que redoutable, suivie d’un débat avec des experts.
______________
Documentaire : "Tiques, la grande traque"
réalisé par Stéphanie Rathscheck (52 mn)

"J’ai des difficultés à la marche, des douleurs musculaires, des paralysies faciales, mes nuits sont terribles, je dors très peu, deux ou trois heures…" Isabelle, 46 ans, souffre également d’une insuffisance cardiaque qui la handicape au quotidien.

Pendant des années, cette éleveuse a été en contact direct avec des tiques et se faisait piquer régulièrement sans y prêter attention. Une insouciance qu’elle paye aujourd’hui très cher.

Perchés sur le sommet des hautes herbes, ces petits acariens peuvent attendre plusieurs semaines avant de s’en prendre à une victime dont ils sucent le sang grâce au rostre, une sorte de harpon qu’ils enfoncent dans la peau.

Désagréable et peu ragoûtante, une telle piqûre ne porte cependant pas à conséquences, sauf si le parasite est infecté par une bactérie, appelée Borrelia burgdorferi, responsable chez l’homme d’une affection longtemps méconnue, la maladie de Lyme.

Et c’est là que le bât blesse, car la piqûre, ressemblant à celle d’un insecte, passe souvent inaperçue, retardant le diagnostic. Prise à temps, une antibiothérapie de quelques semaines suffit pourtant à enrayer l’infection.

Dans le cas contraire, la Borrelia se répand dans l’organisme et migre vers le cœur, les artères, les articulations ou même le cerveau, provoquant des manifestations redoutables : fatigue extrême, douleurs articulaires, musculaires, difficulté de concentration, perte de mémoire…

Selon le Pr Christian Perronne, chef du service d’infectiologie de l’hôpital Raymond-Poincaré (Garches), "ce qui se passe souvent, c’est que, dans ces contextes, les médecins, généralistes ou spécialistes, ne pensent pratiquement jamais à la maladie de Lyme, parce que tous ces signes peuvent être présents dans d’autres maladies, telles que la sclérose en plaques ou la fibromyalgie".

Il n’est donc pas rare de voir les patients s’enfoncer dans l’errance médicale tandis que leur état de santé se dégrade. D’autant plus que le test sanguin pratiqué pour dépister l’affection n’est pas très fiable.

Quant aux traitements, ils sont loin de faire l’unanimité au sein du corps médical. Or, en raison de la prolifération des tiques, la maladie de Lyme ne cesse de gagner du terrain, devenant un véritable problème de santé publique.

Certains spécialistes parlent même d’épidémie. Aux États-Unis, on estime le nombre de cas à 300.000, et en Allemagne, à 1 million ! En France, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a lancé, le 27 septembre dernier, un plan de quinze mesures destinées à améliorer la prise en charge. Ce qui fait dire au Pr Perronne : "Au niveau politique, ça bouge enfin mais c’est pas encore gagné."

Emission ENQUETE DE SANTE

Réalisation : Bernard Faroux

Production :
Pulsations
avec la participation de France Télévisions

par
publié le

les réactions

Vous souhaitez réagir ? ajoutez votre commentaire !