samedi 18 novembre 2017 - Ste Aude

Visites

Le Jardin éphémère d'automne de l'Ancienne Abbaye de Landévennec

Les ruines de l'abbaye transfigurées par les couleurs d'automne.

2ème édition -
du 18 octobre au 1er novembre 2015

Ce projet est né en octobre 2014 du partenariat avec le lycée horticole de l'Aulne de Châteaulin autour d'une idée simple : Redonner vie aux ruines majestueuses de cette abbaye désertée par les moines après la révolution.

Comment ?
En détournant la fleur de chrysanthème, qui en France, à la différence de nombreux pays, est réservée aux cimetières depuis le conflit mondial de 14-18.

Avec le concours des enseignants et des élèves du Lycée
horticole, Didier Bernard, Président du Cercle des amateurs de chrysanthèmes, va élaborer un plan du fleurissement des ruines, en accord avec l'architecture et l'esprit des lieux.

La mise en couleur fera aussi une large place à la verdure et aux variétés de courges cultivées sur un terrain confié par les moines aux lycéens.

Au programme : cascades de chrysanthèmes, collections de chrysanthèmes en pots et de cucurbitacées, bouquets de fleurs, vivaces mises en scène, etc...

www.musee-abbaye-landevennec.fr

(tous les jours du 18/10 au 1er/11 de 13h à 18h)
tarif : ruines fleuries, musée, exposition et jardin
TN 5 € / TR 4 € (gratuit -8 ans)
__________

Le Chrysanthème : symbole de joie et de félicité.
Saviez-vous qu'il vient de Chine et que le Japon en a fait une fleur sacrée, source de joie et de félicité, emblème de la famille impériale et célébrée par les peintres et les poètes.
Arrivée en Europe au 17ème siècle, par l'intermédiaire des Hollandais. Et mis en culture, pour la première fois, par un Marseillais, Pierre Blanchard, à la fin du 18ème siècle. Il lui faut attendre quelques décennies pour qu'en Angleterre et en France, cette fleur adopte de multiples variations de couleurs et fasse l'objet de grandes expositions internationales.
Jusqu'à ce que l'histoire bascule avec le conflit meurtrier de la Grande Guerre.
La Commémoration du 11 novembre s'accompagne de fleurs et ironie du sort ou loi de la nature, c'est le chrysanthème qui est choisi, grâce à sa floraison généreuse à cette époque de l'année.
Elle sera depuis communément associée à la mémoire des disparus et fleurira les tombes de la Toussaint.

Musée de l'Ancienne
Abbaye
29560 Landévennec

par
publié le

les réactions

Vous souhaitez réagir ? ajoutez votre commentaire !