lundi 20 novembre 2017 - St Edmond

publi-information

du vendredi 13 octobre 2017 au samedi 25 novembre 2017du 13/10/2017 au 25/11/2017

"Impromptus" de Yuki Onodera

Exposition inaugurale de la Pierre-Yves Caër Gallery

Pierre-Yves Caër Gallery, dédiée à l’art contemporain japonais, ouvre ses portes à Paris le 13 octobre 2017 par l’exposition individuelle de Yuki Onodera

En japonais, l’étymologie du mot photographie – shashin – renvoie à la notion de "copier la réalité" tandis qu’en français les racines grecques du même mot signifient "peindre avec lumière".

Le travail de Yuki Onodera se trouve à mi-chemin entre ces deux conceptions. Elle cherche en effet à capturer la réalité tout en éclairant l’irréalité du XXIe siècle.

"‘Singularité’, ‘énigme’, ’extrême originalité’ ou encore ‘mystérieux’ et ‘étrange’ : autant de mots utilisés pour décrire mes œuvres à chacune de mes expositions. Que ce soit au Japon, en France, aux États-Unis ou en Chine, je retrouve toujours des termes similaires." Yuki Onodera, colloque international "Eloge des singularités dans le Japon contemporain", INALCO, Paris, décembre 2013

L’artiste considère la photographie non pas comme une simple image mais comme un objet plastique, une œuvre de création. Cette création implique tout à la fois une phase de conception et de composition et une phase d’exécution, qui, tout en étant parfaitement maîtrisée, laisse une place à l’imprévisibilité de l’environnement immédiat, se rapprochant ainsi des impromptus musicaux rendus célèbres par Schubert, Chopin ou Liszt.

De fait, Yuki Onodera recherche et assume une part d’imprévisibilité dans ses travaux, à travers les nombreuses expériences qu’elle introduit dans le processus de création. "Chaque photographie est le résultat de déformations et de petits décalages volontaires qui s’insèrent dans le circuit de l’information" écrit Evence Verdier, critique d’art, en 2004 .

Les créations de Yuki Onodera sont le fruit de minutieuses manipulations techniques, au moment des prises de vue ou dans la chambre noire – elle réalise elle-même tous ses tirages – où elle n’hésite pas à inventer de nouveaux procédés.

Son univers insolite redéfinit les limites du connu à l’aide de juxtapositions de montages, collages, matières, jeux de lumière et de couleurs. L’ensemble finit par transformer le réel en un univers visuel obéissant aux règles de l’imaginaire et de la poésie.

Dans son exposition "Impromptus", Yuki Onodera présente huit séries de photographies.
________________

A PROPOS DE L’ARTISTE
Yuki Onodera est née à Tokyo en 1962. Elle installe son atelier à Paris en 1993 et a exposé depuis lors son travail dans le monde entier.

Elle travaille la photographie, principalement en noir et blanc. À la manière d’un artisan, elle tire elle-même ses clichés afin d’avoir le contrôle de son travail du début à la fin. Son œuvre, faite de séries très différentes les unes des autres, s’articule autour du désir de renouveler la photographie et de photographier ce qui ne l’a jamais été. Cette réflexion la conduit à une pratique insolite qui dépasse le cadre de la simple photographie : elle insère une bille dans l’appareil photographique, ou se rend de l’autre côté de la terre pour prendre des photos sur la base d’une histoire construite à partir d’un fait divers et d’une légende.

Elle est aussi reconnue pour ses travaux originaux et artisanaux, comme les tirages manuels sur papier argentiques de grande taille (2 mètres et plus), ou la coloration à l’huile sur tirages noir et blanc.

Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections et musées du monde entier : Centre Pompidou, San Francisco Museum of Modern Arts, The J. Paul Getty Museum, Shanghai Art Museum, The Tokyo Metropolitan Museum of Photography…

Le détail de ses expositions individuelles et collectives est présenté sur le site de la galerie : www.pierreyvescaer.com.

Gratuit

les avis

Que pensez-vous de ce lieu ou de cet évènement ? ajoutez votre avis !