publi-information

du mercredi 8 septembre 202108/09/2021 au dimanche 10 octobre 202110/10/2021

Marc Martin "Beau Menteur"

L'expo qui remet la barbe à sa place

Après avoir révélé la face cachée des vespasiennes, Marc Martin s'attaque aujourd'hui à la racine du mâle : le poil.

Un livre et une exposition qui nous poussent à voir au-delà des apparences, souvent trompeuses. Ainsi, le photographe débusque la part de sensibilité ou de féminité que la barbe, attribut viril par excellence, dissimule parfois.

Marc Martin inscrit "Beau Menteur" dans sa démarche introspective : "envisager le corps masculin comme attirant, voire aventureux, implique intrinsèquement un prisme politique".

Personnage-oxymore, Beau Menteur lance – comme un pied de nez – une ode à la masculinité mise à mal. Délivrée de son carcan patriarcal, elle se révèle sensible et délicate, dépourvue de son image toxique.
"La barbe n'est pas la masculinité, elle n'en est que l'emblème". Cette formule du sociologue Éric Fassin, comme un fil rouge, donne le ton aux images de Marc Martin.

Pour dénoncer le rôle illusoire du poil dans les représentations binaires, l'œil subversif du photographe mise tout sur un seul modèle, Benjamin. Barbe brune ou rousse, tantôt touffue tantôt tondue, il la porte – affranchi des symboles antiques ou religieux – comme un bijou facial, au gré de ses mutations corporelles.

Gratuit