info diffusée par LoisiraMag.fr

du mardi 27 septembre 202227/09/2022 au dimanche 15 janvier 202315/01/2023

"Molière, le jeu du vrai et du faux" / "Molière en musiques"

La Bibliothèque nationale de France célèbre Molière avec deux expositions.

Deux expositions complémentaires qui feront redécouvrir les œuvres du célèbre dramaturge.
Sans cesse rejouées et réinventées, elles traversent les siècles.

  • "Molière, le jeu du vrai et du faux"

(galerie Mansart)
"Molière, le jeu du vrai et du faux", conçue et réalisée en partenariat avec la Comédie-Française, est l’exposition inaugurale de la galerie Mansart - galerie Pigott, nouvel espace de présentation des expositions temporaires du site BnF | Richelieu, ouvert au public à partir du 17 septembre 2022.
Cette exposition présente au public un ensemble exceptionnel d’œuvres, de pièces d’archives, d’éditions originales, de costumes, de photographies, de maquettes de décor et de documents audiovisuels provenant de leurs collections patrimoniales... une invitation à redécouvrir et à célébrer un auteur d’hier dont l’œuvre est toujours d’actualité.

  • "Molière en musiques"

(Bibliothèque-musée de l'Opéra)
À quelques centaines de mètres, le site BnF | Bibliothèque-musée de l’Opéra accueillera l’exposition "Molière en musiques".
Cette exposition est consacrée à la présence de la musique et de la danse dans l’œuvre de Molière. Les deux arts y sont indissociables : presque la moitié de ses pièces sont mêlées d’intermèdes musicaux et dansés, au point de participer
à la naissance d’un nouveau genre: les comédies-ballet.
Grâce aux collections de la BnF, de l’Opéra et de la Comédie-Française, l’exposition explore les conditions de l’émergence de la comédie-ballet, et la place du genre dans les représentations de Molière au fil du temps.

L’exposition revient sur la relation des compositeurs et des chorégraphes avec ses textes, entre vérité historique et créations d’œuvres nouvelles.
L’exposition aborde d’abord l’invention de la comédie-ballet dans les années 1660, intimement liée au goût du roi Louis XIV pour la musique et la danse, avec l’évocation de ces fêtes de cour qui ont permis le développement du genre.

Le parcours se penche ensuite sur les mutations des pièces de Molière au cours des siècles suivants, alors que se construit la figure de Molière en héros national : compositeurs et chorégraphes s’emparent de ces pièces comme arguments d’œuvres nouvelles, tandis que dans le même temps, les comédies ballets continuent à être représentées, avec ou sans musique.

Enfin, l’exposition s’intéresse au renouveau de ces pièces au cours des cinquante dernières années, entre représentations splendides inspirées par le regain d’intérêt pour la musique baroque, et éclairage ou fantaisie plus contemporaines.

__________
Ces deux expositions ont bénéficié de prêts exceptionnels de la Comédie-Française.

mardi 10h/20h
du mercredi au dimanche 10h/18h
(fermé le lundi et le 1er janvier)

Payant

TN 13 €
TR 10 €